Chokebore - Black Black

Ce quatrième album de Chokebore enfonce le clou de la mélancolie. Ici la majorité des morceaux sont de tempo moyen assez oppressant. Une rythmique lourde et des guitares ciselantes servent de carcan à la voix de Troy Von Balthazar qui n'a jamais été aussi habitée que sur cet album, particulièrement sur des titres comme "Valentine", "Sad Getting Sadder", ou "Lives like Satellites" et son impressionnant mur de guitares. Chokebore n'oublie pas de pondre deux titres plus accrocheurs, les revigorants "You Are the Sunshine of My Life" et "The Perfect Date", ou deux autres plus aggressifs comme "Distress Signals" et "Alaska". Mais la mélancolie l'emporte sur les deux longs morceaux de fin, dont le très surprenant "Where Is the Assassin?" et son piano dissonant.

Sympa : 14/20

X_Elmo

XSilence