Le Botanique, Bruxelles, 1er juin 2002

Terminer une des premières grosses journées ensoleillées de l'année sur Bruxelles par un concert de Chokebore est un moment qu'on espère inoubliable... Le Botanique, salle que la bande à Troy commence à bien connaître à présent, est déja bien rempli de fans qui attendent impatiemment de voir un "miracle" live sur les accords de My Little Cheap Dictaphone, groupe belge montant qui hélas ne se prêtait peut-être pas à un échauffement que Chokebore méritait amplement. Sur le coup de 21h30, le groupe monte sur scène pour une grosse heure de concert et deux rappels. La salle, quoique bien remplie, semble étonnament calme (malgré un "Narrow" des plus énergiques en ouverture), comme si les concerts de Chokebore étaient devenus une grand messe où le calme est de mise. Un calme des plus fascinant sur les morceaux moins électriques de dernier album. Un calme où des morceaux comme "She Flew Alone" sonnent comme des prières désepérées... Malgré un son qui s'est avéré ingrat pour la voix de Troy, le groupe a une fois de plus remporté son pari, celui du mélange de la puissance sonore (notamment un "Ciao L.A." des plus parfaits) et de la profondeur des morceaux plus sensibles, en revisitant un répertoire qui plus que jamais est apparu cohérent. Le groupe repart heureux, le public aussi ; ce n'était peut-être pas le concert le plus inoubliable du groupe, mais il nous a offert un petit "miracle" qui fait beaucoup de bien...

Thibaut Delbushaye