Festival Rock'n'Solex édition 1997

C'est sous le nom quelque peu énigmatique de Dana Lynn qu'ils apparurent pour la première fois. Grâce à une cassette de skate board ils se font connaître et signent rapidement sur le label mythique Noise Amphetamine Reptile Records.

On pourrait facilement les comparer à Nirvana ou aux Pixies (avec qui ils ont tourné) ou autre groupes "grungy" venus de Seattle mais Chokebore privilégie les émotions plûtot que la furie distordue des décibels. Troy, la tête pensante du groupe et surtout le parolier, teinte sa musique de la douce nostalgie des nuits chaudes d'Hawaï. Toute leur musique est basée sur la réminiscence de certains souvenirs, des chansons qui vous interpellent et vous remémorent des instants chers et inoubliables.

Pourtant Chokebore ne néglige pas les ambiances noisy et la puissance des guitares vient accompagner les états d'âme déchirants de Troy et sa voix torturée. Leur musique privilégie les ambiances, les nuances contrastées et fortes. Elle sait se faire douce cristalline et délicate pour brusquement s'accélérer et se déchaîner laissant place à une tempête sonore digne de Sonic Youth. Leurs deux premiers albums ("Motionless" et "Anything Near Water") s'enchaînaient parfaitement. Leur dernier album (enregistré en France à Angers) "A Taste for Bitters" se révèle plus intime et marque la fin d'une trilogie et le commencement d'une nouvelle odyssée mêlant étroitement le bonheur jouissif et le malheur désespéré car les membres de Chokebore n'ont jamais renié leurs origines et n'ont pas oublié la beauté douce et triste d'Hawaï. Démarche d'autant plus intéressante que ces musiciens accomplis ne recherchent pas les palmes de la gloire. Ils veulent tout simplement jouer, partager avec leur fans la richesse de leur musique. Leurs concerts sont d'ailleurs des moments de communion intense avec le public où Chokebore se livre complètement.

Alors ne manquez pas ce groupe talentueux, futur grand de la scène internationale. Un groupe à savourer !

Festival Rock'n Solex (1997)