Chokebore - It's a Miracle

Quatre ans après la sortie du somptueux Black Black (qui succédait à l'inoubliable A Taste for Bitters), It's a Miracle de voir Chokebore réapparaître. Après ces nombreux mois d'absence quasi-totale, on n'osait plus trop y croire.
Le 5ème album de nos hawaïens s'avère être une surprise inattendue. Avec "Ciao L.A.", la première chanson, le combo frappe très fort, reprenant là ou on l'avait perdu. Véritable tube en puissance, ce morceau ne perd rien de l'esprit magique qui fait de Chokebore un groupe ô combien extraordinaire à défaut d'être reconnu par le public... Et oui, de trop rares personnes se rendent compte que le groupe se trouve bel et bien à la hauteur des Pixies, de Jane's Addiction ou Nirvana.
Le reste du disque se résume comme une suite de mélodies torturées, de guitares déchaînées, le tout parfumé d'un chant mélancolique d'une sensibilité rare. Mais, chose nouvelle chez Chokebore, les arrangements sont très travaillés : des chœurs, des guitares acoustiques sur plusieurs morceaux, et même un clavier sur "Ultra-Lite".
En fin de parcours, "Little Dream" résonne comme un écho à "Ciao L.A.". On déborde d'énergie sous une mélodie entraînante qui ne ressemble à rien d'autre. Bref, du pur Chokebore. Bien au delà d'être un miracle, cet album est avant tout un disque qui se comprend au fil des écoutes. Du grand Art.

Fanny Lefrançois

Presto ! (juin 2002)