Chokebore - Black Black

Chokebore, la musique divinisée

Avec ce dernier album, Chokebore confirme ce que tout le monde pensait d'eux il y a encore peu... ils iront loin ! Encore plus personnnel que les précédents, Troy se livre à ses fans, chantant sa souffrance, exprimant plus encore qu'auparavant son mal de vivre, et surtout son sens incroyable de captivation des auditeurs... Comme toujours les paroles sont sublimes, d'une beauté et d'une sobriété époustouflantes, méritant d'être exposées comme des poèmes, et elles accompagnent une musique oppressante qui peut parfois donner envie de pleurer sans que l'on sache pourquoi, qui vous bouleverse, qui va au fond de vous même et qui réveille en vous les émotions les plus primales... Black Black est donc encore plus grand que A Taste for Bitters ou Anything Near Water et s'impose par son côté encore plus personnel. Il se finit par The Rest of Your Evening, une chanson de quinze minutes répétitive où Troy clame son manque, manque d'océan et d'eau qu'il a quitté depuis qu'Hawaï n'est plus le refuge de Chokebore. En conclusion, on peut affirmer que Chokebore est le groupe le plus sublime et le plus immense de cette fin de millénaire, profitant d'une notoriété absolue dans le monde du rock-noisy. Chokebore est le meilleur groupe de rock dans cet univers.

Orebo KeCh (janvier 2001)