Chokebore - It's a Miracle

Chez Chokebore, il y a toujours quelque chose qui échappe au rationnel. Par exemple, comment se fait-il que tant de personnes puisse passer à côté d'une telle musique ? Comment ce groupe est-il toujours resté dans l'ombre en fascinant une minorité dévouée à sa cause ? Ils ont tourné avec Nirvana, ont vu déja bien des modes défiler devant eux (grunge, neo-metal, emocore...) et sont toujours là. Je ne sais pas si c'est là que se trouve le miracle mais Chokebore, tout en évoluant, reste Chokebore. C'est à dire l'un des groupes les plus sincères, authentiques et doués qui soit.
Ce cinquième album ne démentira pas cette impression. Plus acoustique et atmosphèrique que "A Taste for Bitters" et même que "Black Black", il nous fait pénétrer encore une fois dans un monde bien particulier. Un monde qui rend le temps qui passe, l'amour qui fuit et surtout, un monde qui échappe à toute réalité connue. Chokebore plane au dessus. C'est toujours beau et triste, peut-être un peu moins sombre à en croire la parfaite pop song qui ouvre l'album ("Ciao L.A.") mais d'une profondeur que beaucoup leur envient.
On a envie de les écouter religieusement et de plonger avec eux dans cette beauté qui se rapproche du vrai. Plus que jamais, ce groupe reste un mystère.

Note : 8 / 10

Manu

No Brain No Headache (juin 2002)