Chokebore - Black Black

Écoutez une seul fois ce disque dans votre vie... Au moins une fois, et vous vous direz que peu d'albums vous ont laissé ce goût amer dans la bouche... Ou alors, il y a longtemps. Des années. Le temps d'un "Pornography" (Cure), l'instant d'un "Substance" (Joy Division)... Mais c'est si loin... Certains Sonic Youth, sombres et tourmentés, avaient bien réussi à raviver cette plaie béante ouverte sur votre existence et son vide, pourtant, les années passaient et vous vous étiez résigné à ne plus vivre ça ! Ce frisson glacé qui vous parcourait tout au long d'un album tandis que chaque titre vous écorchait un peu plus la moelle épinière, vous raclait un peu plus les os à les traverser... Et c'est vrai qu'avec le temps on apprend à se résigner. Alors, stop ! Dites-vous que rien n'est vraiment perdu, Chokebore est là pour vous sauver de vos tourments et vous comprendrez très vite que le nom de son dernier opus est loin d'être galvaudé.

Stephen Gineste

Mix #48 (juin-juillet 1998)