Chokebore - A Taste for Bitters

Note : 8/10

Les quatre membres de Chokebore ne sont certainement pas doués pour le bonheur. Par contre, question musique, ils en connaissent un rayon et quand il s'agit de provoquer le frisson, ils ne donnent pas leur part aux chiens. Emmené par des guitares rageuses et une section rythmique efficace, Chokebore sur ce troisième album, justement appelé "A Taste for Bitters", exhorte un spleen récurrent, le transformant comme par magie en énergie salvatrice et conquérante. La voix de Bruno Troy Von Balthasard semble sortir de nul part entre le tragique et le lyrique, le dissonant et l'harmonie. Elle porte en elle tous les stigmates de l'homme malade, une voix plaintive qui annonce la folie contemporaine, le désamour et la mort. Chokebore flirte avec l'abîme comme le funambule sur le fil et de cet équilibre précaire, le groupe en tire une force imparable, sans doute l'énergie du désespoir.

L'auditeur prendra cette somme monolithe comme une lame de fond émotionnelle, 13 morceaux à la beauté simple et triste (on retiendra tout particulièrement le ténébreux « Days of Nothing » ou le dynamisme douloureux d'un « It Could Ruin Your Day ») qui se succèdent sans accident.

Parfois le spleen a du bon !

Mes pièces préférées : Days of Nothing, It Could Ruin Your Day, A Taste for Bitters

Artistes similaires......Codeine, Pixies, Slint, Low

Exbrayat Williams

Critiques [ Vincent Bergeron ] (21 novembre 2002)