Chokebore - A Taste for Bitters

Troisième album de ce groupe hawaïen et toujours sur cette fantastique écurie qu'est Noise Amphetamine Reptile Records, accoucheurs de combos fous génies créateurs. Et Chokebore n'échappe pas à la règle. En trois LP, ils ont réussi à engendrer une pop noisy totalement personnelle et inimitable, un peu comme l'ont fait les Pavement. Des mélodies qui ne se consomment pas en un jour, bien au contraire, mais dont la saveur augmente à chaque fois, se faisant plus douce en se livrant. Des mélodies portées par une voix exceptionnelle, tendue, au bord d'on ne sait quoi, semblant fuir de peur de ne se perdre, fuite plus perceptible encore en concert où Troy Bruno Von Balthazar craint son micro et s'en éloigne à chaque fin de phrase. Les guitares aussi ne veulent pas se laisser aller, ce serait trop facile. Tout en finesse, tout en retenue, "A Taste for Bitters" émeut tout simplement mais franchement, sans artifice. L'émotion naît non seulement de la musique, des chansons mais aussi de l'interprétation de ces énergumènes sachant se donner sans rien attendre en retour. L'album se termine bizarrement par un monologue d'une fille au téléphone dans une langue inconnue, un obscur dialecte hawaïen peut-être. Chokebore est un grand groupe, un très grand même avec un talent et une sincérité rares.

F.

Abus Dangereux face 49 (décembre 1996 - janvier 1997)